Module: Le chevalier double

Le chevalier double.

Module III

Le Chevalier double

de Théophile GAUTIER

  

La progression des Troncs communs : Deuxième semestre

Module 3 : étudier une nouvelle fantastique

Le chevalier double de Théophile GAUTIER

Discipline

 

 

Activités

Compétences

Contenus

 

lecture

 

 

  • Observation et analyse de documents relevant du genre étudié

 

  • Lecture analytique

 

  • Lecture méthodique

 

  • Lecture sélective
    • Reconnaître un genre littéraire : la nouvelle fantastique
    • Identifier la structure formelle d’une nouvelle fantastique.
    • Etudier le fantastique.
    • Reconnaître les caractéristiques formelles du sonnet.

 

  • les caractéristiques du récit fantastique.
  • L’intrusion du surnaturel
  • La rencontre avec le phénomène
  • L’aventure fantastique
  • Le dénouement ambigu
  • La structure narrative de l’œuvre
  • La progression dramatique la subjectivité du narrateur
  • La transfiguration du réel
  • Le rythme du récit : l’ellipse, le retour en arrière, le suspense
  • Les champs lexicaux, etc. 
  • Poésie : le sonnet.

 

langue

 

 

 

  • Grammaire de texte

 

  • Grammaire de la phrase
    • Etudier les éléments assurant la cohérence et la cohésion d’un texte et leurs rôles dans la progression de la narration.

 

  • Les champs lexicaux liés au genre fantastique.
  • La subordonnée complétive.
  • L’accord du participe passé.
  • Quelques moyens de la description : images, hyperboles.
  • Les modalités appréciatives, les règle de cohérence textuelles, etc.

 

Production de l’oral

Activité orales et TE :

 

  • Présentation orale
  • Jeux de rôle.

 

  • Simulations

 

  • Discussion

 

  • Débats

 

  • Perfectionner les techniques de l’élaboration d’une fiche de lecture.
  • Prendre des notes à partir d’un document sonore ou écrit.
  • Participer à la finalisation du projet de classe.
  • Prendre la parole.
  • Ecouter activement.
  • Analyser une image : s’initier aux notions de dénotation et de connotation.
  • Chercher l’information et la traiter en fonction de son projet.
  • Participation aux travaux de finalisation du projet.
  • Présentation d’une fiche de lecture.
  • Création de supports iconiques (dénotation, connotation).

 

 

 

Production de l’écrit

Activité de production écrite :

 

  • § Production de texte en fonction de consignes

 

  • § Réécriture de passage
    • Produire des  énoncés en adéquation avec la situation de communication.
    • Reformuler des passages (par écrit).
    • Respecter les éléments de  cohérence et de cohésion dans ses écrits. 
      • Produire de l’écrit dans le cadre d’un projet.
      • Raconter en changeant les personnages et en variant les points de vue.
      • Réécrire un récit en supprimant les retours en arrière et en rétablissant la chronologie.
      • Ecrire de manière de…en utilisant les mêmes procédés pour créer une atmosphère fantastique.
      • Imaginer un dénouement non ambigu, moins fantastique.
      • Jouer avec les images et les figures de styles.
   

 

1) Les objectifs réalisés :

v lire une nouvelle fantastique.

v saisir les caractéristiques de l’écriture fantastique.

v S’approprier les procédés d’expression et les outils d’analyse.

 

2) La macro compétence visée:

v être capable de rédiger un récit fantastique.

3) Les compétences visées :

v Reconnaître un genre littéraire : la nouvelle fantastique

v Identifier la structure formelle d’une nouvelle fantastique

v Etudier le fantastique

v Etudier les éléments assurant la cohérence et la cohésion d’un texte et leurs rôles dans la progression de la narration 

v Reconnaître les caractéristiques formelles du sonnet 

v Respecter les éléments de cohérence et de cohésion dans ses écrits 

v Reformuler des passages (par écrit)

v Prendre des notes à partir d’un document sonore ou écrit. 

v Produire des énoncés en adéquation avec la situation de communication 

v Prendre la parole 

v Ecouter activement 

v Analyser une image : s’initier aux notions de dénotation et de connotation 

v Chercher l’information et la traiter en fonction de son projet.

v Rédiger le résumé d’une nouvelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La progression des séquences

 

La progression du module sera répartie en six séquences, quatre pour l’étude de la nouvelle fantastique et deux sont consacrées à l’étude de deux sonnets, à savoir, Le Dormeur du val d’Arthur RIMBAUD et Mon rêve familier de Paul VERLAINE.

 

 

Séances

Activités

Intitulés des cours

Supports

Capacités

Séquence I

1

Lecture méthodique

L’incipit

Passage de « Qui rend donc la blonde Edwige si triste? …… qui fascinent l’oiseau. »

étudier les caractéristiques de l’incipit d’une nouvelle fantastique.

2

langue

Le schéma narratif

un exemple extrait de la nouvelle déjà étudiée, Aux champs de Guy de Maupassant.

déterminer les spécificités du schéma narratif de la nouvelle.

3

Activité orale

Exposé

des recherches préliminaires faites par les élèves.

initier l’élève à la découverte du récit fantastique.

4

Production écrite

Le résumé

passage de « cet étranger était maître chanteur …. et de tous les chérubins »

résumer le passage dans le but de faciliter la compréhension de l’extrait 2.

Séquence II

1

Lecture méthodique

 

 

 

2

Langue

La comparaison

 

 

3

Activité orale

 

 

 

4

Production écrite

Rédaction d’un portrait

 

 

Séquence III

1

Lecture analytique

 

 

 

2

langue

 

 

 

3

Activité orale

 

 

 

4

Production écrite

 

 

 

Séquence IV

1

Lecture linéaire

 

 

 

2

langue

 

 

 

3

Activité orale

 

 

 

4

Production écrite

 

 

 

Séquence V

1

Lecture méthodique

 

 

 

2

Langue

 

 

 

3

Activité orale

 

 

 

4

Production écrite

 

 

 

Séquence VI

1

Lecture

Lecture méthodique

Le sonnet « Le dormeur du

 val » de Rimbaud

-Repérer et identifier les caractéristiques formelles du poème

-Identifier le sens du poème. 

2

Activité orale

Analyse d’une image

Image mort-vivant

-Relever les éléments constituants d’une image fantastique.

-Faire la description orale d’une image en faisant usage du lexique du fantastique.

 

Langue

Quelques éléments de la versification

« Le dormeur du val »

« Ma Bohème »

d’Arthur Rimbaud

 

-Reconnaître et identifier les éléments de la versification.

 

Production écrite

Rédaction d’un récit

Récit fantastique 

-Rédiger un court récit fantastique à partir de l’histoire relatée dans le  poème.

 

 

 

 

 Durée : 1 heure.

Activité : Lecture

Intitulé du cours : lecture méthodique de l’incipit Le Chevalier double.

Compétence : maitriser les caractéristiques du récit fantastique.

Capacité : étudier les caractéristiques de l’incipit d’une nouvelle fantastique.

Support : passage de « Qui rend donc la blonde Edwige si triste? …… qui fascinent l’oiseau »

 

Déroulement du cours

 

I)                  Mise en situation :

Dans cet extrait le narrateur présente les personnages, le lieu et le temps. C’est l’incipit. 

II)              Identification du texte :

Le genre : extrait d’une nouvelle fantastique.

Le type : descriptif, narratif.

La focalisation : externe / zéro.

III)           Hypothèses de lecture :

1° la présentation des personnages.

2° le champ lexical de la tristesse. 

3° l’originalité de Gautier. 

IV)           Axes de lecture :

Axe 1 présentation des personnages

1)      Les portraits :

Les personnages

Portrait physique

Portrait moral

Edwige

La blonde Edwige,  (plus) pâle, petites mains diaphanes, amaigries et fluettes.

Si triste, assise à l’écart, plus morne que le désespoir, un terrible secret pèse sur son âme.

Le comte

-----------

 

Noble, généreux

 

L’étranger

Beau, ange tombé, regard et sourire doux inspiraient l'effroi, Une grâce scélérate,  charmant,

langueur perfide, personnage double

       

 

Axe 2 le champ lexical de la tristesse 

Triste, assise à l’écart, menton, désespoir, pleure, tombeau, grosse larme, ne tarit jamais, tombant sans relâche, Hélas pauvre, le cœur percé, douleur…

Synthèse partielle :

-          Le narrateur veut nous faire partager la douleur et la tristesse d’Edwige

-          Les phrases interrogatives accentuent le suspense et le mystère

Axe 3 l’originalité de Gautier 

-          Le début de l’histoire diffère du début de la narration. L’auteur fait un retour en arrière (suspense) / indication temporelle.

-          L’histoire commence par une série d’interrogations directes (fantastique) contrairement au début de l’incipit de Aux champs (description des personnages et du lieu)

V)              Synthèse :

Dans cet incipit, Gautier nous introduit dans le monde fantastique de sa nouvelle en commençant  par des phrases interrogatives dans le but d’accentuer le suspens et en présentant un personnage mystérieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : langue.

Intitulé du cours : le schéma narratif.

Compétence : maitriser les caractéristiques du récit fantastique.

Capacité : déterminer les spécificités du schéma narratif de la nouvelle.

Support : un exemple extrait de la nouvelle déjà étudiée, Aux champs de Guy de Maupassant.

 

Déroulement du cours

I)                  Observation :

 

  • Situation initiale : les deux familles, les Tuvache et le Vallin vivent avec leurs enfants tranquillement dans des chaumières.
  • Force transformatrice : le passage d’une jeune femme riche attirée par les enfants.
  • Dynamique de l’action : madame d’Hubière et son époux demandent l’adoption du petit Charlot aux Tuvaches. Le refus de ces derniers. Les époux font la même demande aux Vallin qui acceptent.
  • Force équilibrante : le retour du fils aux Vallin élégant et riche.
  • Situation finale : la jalousie de Charlot, son ingratitude envers ses parents et son départ du foyer paternel.

 

II)              Conceptualisation :

1)      Définition du schéma narratif :

 Le schéma narratif d’un récit est sa structure générale. Il constitue le récit minimum, la charpente de l’histoire.

 

2)       les composantes du schéma narratif :

 

  • Situation initiale qui présente les éléments nécessaires à la mise en route du récit et à la compréhension de celui-ci ; dans un récit au passé, les verbes y sont souvent à l'imparfait ;
  • Force transformatrice : dit aussi élément perturbateur qui modifie la situation initiale et fait perdre l'équilibre de cette dernière, cet évènement est souvent raconté au passé simple et est introduit par un connecteur temporel ;
  • Dynamique de l’action : l’ensemble des évènements provoqués par l’élément modificateur et qui entraînent la ou les actions entreprises par les héros pour atteindre son (leur) but ; dans un récit au passé, les verbes y sont souvent au passé simple ; 
  • Force équilibrante : appelé aussi le dénouement, il  met un terme aux actions et conduit à la situation finale ;
  • Situation finale qui est le résultat, la fin du récit ;

 

III)           Appropriation :

Exercice : Proposez le schéma narratif de votre nouvelle fantastique Le chevalier Double tout en respectant l’enchainement d’un schéma narratif.

Réponse envisagée :

  • Situation initiale : La vie au château avant l’arrivée du bohémien.
  • Force transformatrice : L’arrivée du bohémien avec sa harpe et son corbeau luisant.
  • Dynamique de l’action : Edwige est séduite par le bohémien, la naissance d’Oluf, la mort de ses parents, l’amour d’Oluf pour Branda.
  • Force équilibrante : Le combat d’Oluf avec son double et la disparition du chevalier à l’étoile rouge et de ses corbeaux.
  • Situation finale : La victoire du bien sur le mal ; le retour d’Oluf à son château avec      

    sa fiancée et la métamorphose de la couleur de ses yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : expression orale.

Intitulé du cours : Exposé.

Compétence : maitriser les caractéristiques du récit fantastique.

Capacité : initier l’élève à la découverte du récit fantastique.

Support : des recherches préliminaires faites par les élèves.

 

Déroulement du cours

1° phase :

v  Exposé oral ou les élèves vont parler de la biographie de Théophile Gautier

Biographie envisagée

Né à Tarbes, Théophile Gautier fait ses études à Paris au collège Charlemagne, où il rencontre Gérard de Nerval. Celui-ci, en 1829, le présente à Hugo dont Théophile, vêtu de fameux gilet rouge, va prendre le parti lors de la bataille d’Hernani (1829) et qu’il admirera toute sa vie. Après avoir été tenté par la peinture, Gautier publie ses premières Poésies en 1830, suivies de divers autres œuvres poétiques et romanesques, il fait paraitre en 1835 Mademoiselle de Maupin dont la célèbre Préface annonce la doctrine de l’art pour l’art. Gautier voyage et écris beaucoup : récits de voyage, feuilletons, livrets de ballet, articles. Dans Emaux et Camées (recueil de poèmes courts paru en 1852), il célèbre le culte de la forme et de la beauté. Des nombreuses publications ultérieures de Gautier, le roman de la momie 1858 ; Le Capitaine Fracasse 1863 ; Malade du cœur et très affecté par la défaite de 1870 Gautier meurt en 1872.

2° phase :

v  Exposé orale qui traite quelques notes générales sur le genre fantastique.

 

Notes envisagées :

1)      Définition du fantastique:

Le fantastique est une forme artistique qui faisait intervenir les éléments surnaturels dans le monde quotidien. Pour Tzvetan Todorov (Initiation à la littérature fantastique 1970) « le fantastique, c’est l’hésitation éprouvée par un être qui ne connait que les lois naturelles face à un événement en apparence surnaturel ».

 

2)      Les caractéristiques du fantastique:

 

  • le cadre du récit fantastique est souvent inquiétant parfois exotique, mais il peut être parfois très ordinaire ;
  • les personnages peuvent se trouver affaiblit ;
  • les événements relèvent de l’ordre magique et appartiennent à un monde inversé ;
  • les mots et les objets s’animent ;
  • les êtres et la matière sont doués de pouvoirs magiques, à la suite de pactes passés avec le diable ;
  • les récits fantastiques se terminent généralement par un événement sinistre qui provoque la mort, la damnation ou la disparition du héros ;
  • l’écriture fantastique met en évidence l’oxillation permanente être le surnaturel et le réel ;
  • L’incertitude est renforcée par la narration ;
  • Le narrateur, qui parle à la première personne, est la première victime du doute qu’il communique à son lecteur ;
  • Les nombreuses figures de style (personnification, images…) traduisent la superposition de deux univers : le naturel et le surnaturel, et ajoutent à l’hésitation.

3)      Le fantastique de Gautier :

Il se caractérise par «  une itrusion brutale du mystère dans la vie réelle » c'est-à-dire que le fantastique pour Gautier doit se passer dans un univers quotidien pour ne pas dérouteer le lecteur. Dans cette nouvelle, la notion de la peur ne fait pas partie des composantes du fantastique. Oluf brave tous les dangers avec courage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : Production écrite.

Intitulé du cours : Résumé.

Compétence : savoir rédiger le résumé d’une nouvelle

Capacité : résumer le passage dans le but de faciliter la compréhension de l’extrait 2.

Support : passage de « cet étranger était maître chanteur …. et de tous les chérubins »

 

Déroulement du cours

 

I)                  Phase pédagogique :

 

-          Que cherche le maitre chanteur ? il cherche l’hospitalité.

-          A cause de quoi ? à cause du mauvais temps.

-          Que faisait-il pour passer le temps ? il chantait des poésies ensorcelantes qui charmaient Edwige.

-          Quel sentiment éprouve Edwige dès le départ du bohémien ? que faisait-elle ? elle éprouve  de la tristesse et de la peine. Elle ne fait que pleurer.

-          Que se passe-t-il après neuf mois ? après neuf mois Edwige a eu un bébé.

-          Le comte Lodbrog l’a-t-il remarqué ? non, il était heureux d’avoir assuré la continuité de son nom.

-          Quelle nouvelle, Le mire, leur donne-t-il sur le bébé ? il est né sous l’influence d’une étoile double (verte et rouge) il serait ou bien heureux ou bien malheureux, ou bien les deux à la fois.

 

II)              Le résumé envisagé:

 

L’étranger demanda l’hospitalité aux Lodbrog pour s’abriter à la tempête. Cette dernière dura longtemps. Ainsi et pour passer le temps, le bohémien chantait des poésies étranges qui charmaient Edwige.

Neuf mois après le départ du maitre chanteur, la comtesse enfante d’un bébé dont le regard noir ressemblait à celui du bohémien. Aussi la mère fut elle triste et commence à avoir de la peine chose que son mari ne remarquait pas, car  il était heureux d’avoir assuré la continuité à son nom.

Comme il en est de coutume, Le mire tira l’horoscope au nouveau né. Il fut surpris de découvrir qu’il était né sous l’influence d’une étoile double : une verte et une rouge.

Donc l’enfant serait ou bien heureux, ou bien malheureux ou les deux à la fois.

 

 

 

 Durée : 1 heure.

Activité : Lecture

Intitulé du cours : Lecture méthodique.

Compétence : Repérer l'élément perturbateur de  l’histoire.

Capacité : Etudier l'une des caractéristiques de la nouvelle fantastique.

Support : Passage de « Edwige est mère, elle a un bel enfant……  jusqu'à:… les ailes blanches de tous  les anges et de tout les chérubins.»

 

Déroulement du cours

-          Lecture magistrale.

-          Lecture silencieuse.

 

VI)             Mise en situation

 

Après  le départ de l'étranger, Edwige donne naissance à un bel enfant. En suivant la tradition, le mire tire au petit enfant l'horoscope. Il découvre que le petit a une étoile double, c'est-à-dire qu'il est soumis à un double ascendant, il peut être soit heureux, soit malheureux ou bien les deux  à la fois.

        

VII)        Identification du texte 

 

      * Le genre : le passage est extrait d’une nouvelle fantastique.

      * Le type : narratif, descriptif.

*Questionner le texte :

    -Qui parle ?

    -A qui ? 

    -De quoi ?

          -Quand ?

    -Où ?

 * Quels sont les personnages figurant dans ce passage?

VIII)    Hypothèses de lecture 

 

  • L'événement heureux.
  • La scène cabalistique.
  • Le caractère double d'Oluf.

 

IX)           Axes de lecture 

Entrée 1: L'événement heureux 

A-    La naissance d'Oluf:

-            Comment est  décrit le petit enfant?

-            Qu'est ce que le comte Lodbrog a fait après la naissance de son enfant?

-            Cette offre marque quoi en fait?

B-    Le portrait d'Oluf:

-            Comment est décrit le petit enfant?

-            Comment justifiez-vous le fait qu'Oluf a le regard de l'étranger?

                  Entrée 2 : La scène cabalistique

-            Pourquoi le mire est monté sur la plus haute tour?

-            Quelles sont les figures de styles présentes dans le quatrième paragraphe?

-            Quel est le moyen utilisé pour exprimer la comparaison?

-            Quelles sont les étapes que le mire a suivies pour tirer l'horoscope à Oluf?

                  Entrée 3 : Le caractère double d'Oluf/  l'élément perturbateur

-          Qu'est-ce que le mire à découvert?

-          A quoi les deux étoiles  sont comparées?

-          Quelle est la fonction de la question à la fin du paragraphe 6?

-          Quelle est la réaction des parents  d'Oluf en apprenant que leur fils a une étoile double?

-          Est-ce que la mère est heureuse?

 

X)               Synthèse 

Un événement malheureux vient secouer le bonheur des Lodbrog, l'enfant tant attendu subit l'effet de deux  étoiles, l'une est verte désignée comme étant bonne et l'autre est rouge désignée comme étant mauvaise. Le père espère que la verte va l'emporter tandis que la mère craint quelle ne soit la rouge. 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : Langue.

Intitulé du cours : La comparaison.

Compétence : Faire initier les élèves à l'utilisation de la comparaison dans la production écrite.

Capacité : Rendre les élèves capables d'identifier la comparaison.

 

Déroulement du cours

IV)           Présentation

Rappeler les élèves qu'ils ont déjà vu la comparaison dans le cours de la lecture.

 

V)               Observation

-          Ecrire les phrases d'appui au tableau:

P1: L'étranger était beau comme un ange.

P2: Il charmait à la façon d'un serpent qui fascine l'oiseau.

P3: Il chante à la manière de Mickel Jackson.

P4: Elle était pareille à une déesse.

P5: Ce petit ressemble à son père.

-          Lecture du corpus par le professeur.

-          Lecture de quelques élèves.  

 

VI)           Conceptualisation

-          Que remarquez-vous? De quoi s'agit-il dans ces phrases? (il s'agit de la comparaison, c'est une figure de style).

-         Dans la première phrase, l'étranger est comparé à  quoi? (il est comparé à  un ange).

-         Quel est le moyen utilisé pour établir cette comparaison? (comme).

-         Expliquer aux élèves que:

  • L'étranger est le comparé
  • L'ange est le comparant
  • Le moyen de comparaison: comme

-        Demander aux élèves de faire de même avec les autres phrases, c'est-à-dire de dégager les comparés, les comparants et les moyens de comparaison.

 

VII)          Appropriation

 

1-      Complétez la phrase avec l'élément qui manque:

-           Elle est blanche…………..la neige.

-           Il…………………à son oncle.

-           Cette petite sourit…………de sa mère.

-           Il joue le football……........de Zine Eddine Zidane.

2-      Voici des comparés et des comparants, construisez des phrases en utilisant des moyens de comparaison: 

-           Elle est rayonnante/ soleil.

-           Il/ un loup.

-           Le joueur/ l'éclair.

-           Terrifiant/ nuit.

VIII)    Correction

Demander aux élèves de passer au tableau et de corriger les exercices.

IX)           Prolongement

      Un exercice à faire hors de la classe:

          Composer quatre phrases contenants des comparaisons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : Orale.

Intitulé du cours : Observation d'un portrait.

Compétence : Faire initier les élèves à la rédaction d'un portrait.

Capacité : Amener les élèves  à repérer les caractéristiques d'un portrait.

Support : Un passage tiré de l’œuvre étudiée. De « L'étranger était beau comme un ange…... jusqu'à : ……pour cette nuit-là seulement».p.p. 9-10. 

 

Déroulement du cours

  • Demander aux élèves de lire le passage (un passage tiré de l'incipit).
  • Questions de compréhension:

- De qui parle-t-on dans ce passage? (le passage parle de l'étranger)

- Qu'est-ce que le narrateur fait dans ce passage? (le narrateur décrit l'étranger)

- Comment appelle-t-on la description d'un personnage? (on appelle la description d'un personnage un portrait)

- Quels sont les types de portrait? (il y a deux types de portrait: le portrait physique et le portrait moral)

- Quel est le temps prédominant dans ce passage? (le temps prédominant dans ce passage est l'imparfait)

- Quelle est la fonction de l'imparfait dans le texte? (l'imparfait sert à décrire)

- Quelle est la profession de l'étranger? (c'est un maître chanteur)

  • Demander aux élèves de tracer un tableau en deux colonnes, l'une sera réservée au portrait physique de l'étranger et l'autre au portrait moral.
  • Demander aux élèves de dégager les constituants du portrait physique et ceux du portrait moral.
  •  Tracer le tableau et le remplir avec la participation des élèves:

 

Portrait physique

Portrait moral

-          Beau comme un ange

-          Sourire doux

-          Regard doux

-          Regard/ sourire effrayants

-          Teint bruni

-          Grace scélérate

-           Langueur perfide comme celle du tigre qui guette sa proie

-           Il charmait à la façon du serpent qui fascine l'oiseau

 

  • Quelle est la figure de style qui domine dans ce passage? (c'est la comparaison)
  • Pourquoi l'auteur l'a utilisée? (l'auteur à utiliser la comparaison pour les rapprocher le lecteur de l'idée qu'il s'agit d'un personnage étrange)
  • Demander aux élèves de relever les comparaisons faites au sujet de l'étranger et les écrire au tableau.
  • Demander aux élèves, à la fin de la séance, de copier le tableau du portrait et les phrases qui contiennent les comparaisons dans leurs cahiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : Production écrite.

Intitulé du cours : Rédiger un portrait.

Compétence : Produire un récit fantastique.

Capacité :- Rédiger le portrait de l'étranger.

                -Utiliser la comparaison dans la description.

Support : un passage de la nouvelle étudiée: Le chevalier double.  

 

Déroulement du cours

 

III)           Phase préparatoire

-Rafraichir  la mémoire des élèves en leur demandant quel était le cours de l'activité orale.

- Quelles sont les composantes du portrait physique et du portrait moral de l'étranger?

-  Quelle est la figure de style que le narrateur a utilise en dressant le portrait de l'étranger?

 

 

IV)             Présentation du sujet

 

« A partir de ce que vous avez étudié, rédigez le portrait physique et moral de l'étranger».

-          Lire le sujet et le faire lire par quelques élèves.

-          Demander aux élèves de relever les mots clés du sujet écrit au tableau.

-          Expliquer le sujet.

V)        Elaboration du plan

A-    Introduction:

Présentation du personnage et de son métier.

B-    Développement:

1-      Portrait physique

2-      Portrait moral

C-    Conclusion:

D-    Donner son point de vue.

 

VI)           Production

-          Demander aux élèves de copier le sujet et le plan du travail dans leurs cahiers.

-          Leur demander de réfléchir sur le sujet et d'écrire leur production.

-          Rappeler aux élèves le fait qu'ils doivent utiliser les connaissances antérieures concernant le portrait.

-          Il faut aussi faire appel à l'imagination.

-          Leur rappeler qu'ils doivent utiliser la comparaison dans les productions.

VII)           Affinement

-          Demander à quelques élèves de lire leurs productions.

-          Ecrire la meilleure production au tableau.

-          La faire lire.

-           Affiner le travail avec les élèves en évitant les répétitions et en corrigeant les fautes d'orthographe.

-          Relire le texte.

VIII)    Trace écrite

Demander aux élèves de noter le texte dans les cahiers.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Durée : 1 heure.

Activité : Lecture.

Intitulé du cours : Le dormeur du val » Arthur Rimbaud.

Compétence : maitriser les caractéristiques du récit fantastique.

Capacité : -Repérer et identifier  la forme du poème «  le dormeur du val »Arthur Rimbaud

     -Identifier le sens du poème. 

Support : poème « le Dormeur du val »

 

Déroulement de la  séance

 

ü  Lecture silencieuse de l’extrait.

ü  Lecture magistrale d’une manière attentive.

ü  Lecture individuelle de certains élèves (par paragraphes).

   I.      Identification et situation du texte :

  1. a.      Situation de l’extrait :

Le poète décrit la nature où se trouve le corps d’un soldat  allongé.

 

  1. b.      Identification :

ü  . De quoi est composé ce texte ?

ü  Qu’est ce qu’on appelle ce type de poème ?

ü  Genre : poésie

ü  Type : sonnet (14 vers, deux quatrains et deux tercets)

ü  Personnages : le dormeur du val.

  1. II.      Les hypothèses de lecture :

1-la description de la nature.

La mort omniprésente

  1. III.      Les axes de lecture :
    1. 1.      La description de la nature :

Les éléments de la nature : Verdure, rivière, herbe, soleil, montagne, val, rayons, cresson, lumière, glaïeuls, nature

Un spectacle de couleurs : verdure, bleu, vert, rouge.

  • La personnification de la rivière qui chante la lumière et les couleurs vives signe de joie nous montre le caractère animé de la nature.
  •  
  1. 2.      La description du soldat :

Les parties décrites du corps du soldat : bouche, tête, nuque, les pieds, sa narine, dormeur, la main, poitrine.

La description : dort, dormeur, souriant, jeune pâle

La comparaison : souriant comme souriait un enfant malade.

La répétition du pronom « il » : il fait un somme, il dort, il a froid étonne et fait alerté le lecteur de la réalité cachée.

3-      Une mort inattendue :

Le caractère jeune du soldat qui et en sommeil, au milieu de la verdure près du val, cache la réalité de sa mort qui ne s’annonce que vers

la fin du poème :

Tranquille, il a deux trous rouges au côté droit.( le corps ensanglanté).

  1. Synthèse :
  • le sonnet annonce la mort d’un soldat.une mort qui est révélée progressivement et surtout  dans la chute tragique du poème. L’association de la mort et de la nature vivante  montre que la guerre interrompe et met fin à la vie de êtres humains.
  • Le poème dénonce la guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : langue.

Intitulé du cours : quelques éléments de la versification.

Compétence : Reconnaître les éléments formels du sonnet et les règles de versification.

Capacité : -Identifier et repérer quelques éléments de la versification.

Support : :( le dormeur du val, Ma Bohème) Arthur Rimbaud

 

Déroulement de la séance

 

       I.            Observation :

  • Observez le poème et identifier :
    • le nombre de strophes.
    • le nombre de vers dans chaque strophe.
    • Comment appelle-t-on ces strophes?

 

              1  C’est un trou de verdure où chante une rivière,      A

2  Accrochant follement aux herbes des haillons         B

3  D’argent ; où, le soleil de la montagne fière,           A

4  Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.         B

 

5  Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,                C

6  Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,        D

7  Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,            C        

8  Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.                  D

 

9  Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme E

10  Sourirait un enfant malade, il fait un somme :         E

11 Nature, berce-le chaudement : il a froid.                   F

 

12  Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;         G

13  Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine             G

14  Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.        F

 

 

  • Lire le vers N°1 en montrant les sons :

C’es/t un/ trou/ de/ver/du/re où/ chan/te une/ ri/vière

  • Quel le nombre de syllabes dans ce vers ?
  • Comment l’appelle-t-on ?
  • Le (e) muet, compte -t-elle pour une syllabe devant une voyelle ?
  • Lire le dernier mot de chaque vers :
    • Quel est le point de ressemblance entre le vers 1 et le vers 2 ?
    • Comment appelle-t-on ce phénomène en poésie ?
    • Comment ces rimes sont elles disposées ?

   Dans la première strophe.

   Dans la deuxième strophe.

  Dans la troisième et la dernière.

III- conceptualisation :

 

  • Le sonnet se compose de deux quatrains (strophe de 4vers) et de deux tercets (strophe de 3vers).
  • L’unité de base de la poésie française c’est la syllabe.

            Le vers qui contient 12syllabes s’appelle un alexandrin.

            Le (e) muet :

  • se prononce et compte pour une syllabe entre deux consonnes et devant un « h » aspiré.
  • ne se prononce pas et ne compte pas pour une syllabe  à la fin du vers devant une voyelle et devant un « h » muet.
  • La rime : c’est le retour d’un même phonème en fin de vers, les rimes sont caractérisées par leur nature

            La rime qui a la disposition :

  • ABAB s’appelle  une rime croisée.
  • EE s’appelle une rime plate.
    • FGGF s’appelle une rime embrassée.

    II.            Appropriation :

  • Relevez du poème tous les(e) muets et faites le découpage syllabique de la dernière strophe.
  • Quel est le type de rime dans cette strophe ?

 III.            Application:

  • Lire le poème ma bohème d’Arthur Rimbaud :
  • Relevez la forme du poème et son nom.
  • Quel est le type de rime dans chaque strophe ?
  • Faites le découpage syllabique de la deuxième strophe.

Durée : 1 heure.

Activité : Orale.

Compétence : prendre la parole.

Capacités : -Relever les éléments constituants d’une image fantastique.

                 -Faire la description orale d’une image en faisant usage du lexique du fantastique.

Support : des photos de personnages fantastiques : ex(Le zombie Cannibale) film(DAY OF THE DEAD).

 

Déroulement de la séance

ü  Le professeur présente la photo d’un personnage fantastique(Le zombie Cannibale) film(DAY OF THE DEAD).

ü  Sujet : « décrivez l’image présentée du personnage (Le Zombie Cannibale) et relevez les éléments constituants de celle-ci ».

  1. I.      Préparation hors classe :

ü  Les élèves font la recherche de quelques images présentant des personnages fantastiques à l’avance pour les initier

à l’analyse de l’image.

  1. II.      Présentation du sujet en classe :

ü  Lire le sujet et désigner quelques élèves pour le relire.

ü  Expliquer le sujet.

  1. III.       Discussion et analyse :

ü  Faire observer l’image et inciter les élèves à prendre la parole :

  •  Ce que représente cette image et son importance.
  • Le film duquel elle est extraite.
  • Les éléments qui la constituent.
  • Description de ses  parties : le visage, les yeux, les dents, la peau.
  • Les couleurs utilisées et leurs significations.

ü  Inciter les apprenants à faire une description détaillée en faisant usage du lexique du fantastique.

 

 

Durée : 1 heure.

Activité : Production écrite.

Intitulé du cours : Récit fantastique.

Compétence : produire un récit fantastique.

Capacité : Rédiger un court récit fantastique à partir de l’histoire du poème.

Support : Le poème (Le dormeur du val)

 

Déroulement de la séance

  • Le professeur écrit le sujet au tableau.

Sujet : « A partir de ce poème, imaginer un cour récit qui relate un événement fantastique qui survient au soldat ».

 

  1. I.            présentation de sujet :

ü  Lire le sujet.

ü   désigner deux ou trois élèves  pour le lire.

ü  Relever et expliquer les mots clés « récit, fantastique ».

  1. II.            Explication du sujet :

 

ü  Amener les élèves à  faire part de leur imagination pour écrire les péripéties d’un événement fantastique qui va arriver au soldat mort

ü  Respecter l’emploi des temps verbaux.

ü  Utiliser de phrases simples et courtes.

ü  Le récit doit être rédigé à la troisième personne.

  1. III.            Rédaction :

ü  Les apprenants rédigent le récit en respectant  les consignes du professeur.

ü  Lecture de certaines productions.

 

Le corps du soldat était allongé dans un trou sur l’herbe, sa bouche était ouverte, le sang coulait de son côté droit. Il était mort.                     Soudain, il se leva de son trou, marcha tout droit les bras ballants, sa peau était bleuâtre et ridée, sa bouche ouverte laissa apparaitre                     des dents  jaunâtres et un horrible sourire. Il avait l’aire d’un cadavre maudit qui voulait se venger.

 Cet être étrange fixa son regard sur un autre soldat  qui se trouvait au milieu des arbres broussailleux et  se dirigea  directement vers lui                       en accélérant le rythme de ses pas. Il l’égorgea, le bouscula  vers le trou et l’enterra puis il  disparût  dans  la forêt.

  1. IV.            Correction:

ü  Correction collective sur le tableau de la production d’un élève.

ü  Les apprenants recopient la production sur leurs cahiers.

 

 

 

 

 

 

Pour commencer à créer votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Commentaires (2)

1. harbil (site web) 21/02/2013

mmmmeeercii

2. chaimaa (site web) 21/02/2013

je voudrais la correction correcte et merci

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site